Paar sitzt beim Frauenarzt mit dem Rücken zur Kamera

Un diagnostic pas à pas

Les médecins spécialistes de la reproduction parlent de stérilité (d’infertilité) quand les deux partenaires ont un désir d’enfant et qu’aucune grossesse ne survient dans un laps de temps d’un an, en dépit de relations sexuelles normales et non protégées, au minimum deux fois par semaine. D’autres médecins conseillent d’attendre au minimum deux fois plus de temps et d’analyser les conditions de vie. L’homme ou la femme sont-ils stressés outre mesure? Est-ce que tout se tourne uniquement autour de l’enfant? Le comportement par rapport à la santé pourrait-il avoir une incidence?

Si vous ne tombez pas enceinte et en souffrez, il est important de consulter de plus tôt possible un médecin spécialiste de la reproduction. Et ceci pas uniquement parce que votre âge avance et que « l’horloge biologique tourne » Souvent un entretien de conseil peut résoudre de nombreux problèmes ou vous offrir des solutions individuelles. Dans la mesure où les causes d’infertilité se rencontrent autant chez l’homme que chez la femme, les éclaircissement doivent inclure les deux partenaires. Donc: Allez consulter un/une gynécologue et envoyez votre mari chez un andrologue ou un urologue.

Les trois questions importantes sont:

  • Avez-vous une ovulation régulière?
  • Le sperme de votre partenaire est-il de bonne qualité?
  • N‘existe-t-il pas d’obstruction des trompes ?

Lors des premiers examens, la cause de l’infertilité ne sera pas élucidée dans les détails. Le diagnostic de base sert tout d’abord à éliminer les maladies les plus fréquentes pouvant empêcher une grossesse et est basé sur des investigations simples. Après un examen clinique et quelques tests sanguins, on analysera si vous avez un cycle régulier, et si vous avez une ovulation. Pour cela, on analysera d’abord la courbe de température (température basale) et ensuite on procèdera à une analyse hormonale et à une représentation folliculaire par échographie. On peut ainsi voir si la maturation des follicules est perturbée ou si même trop de follicules et de kystes se développent (ovaires polykystiques = SOP).) Chez l’homme, une analyse de sperme, appelé spermogramme donne des indications qui permettent de savoir s’il existe suffisamment de spermatozoïdes, et si leur forme et leur mobilité ne présentent aucune anomalie.

En dernier lieu vient le test post-coïtal, et le/la gynécologue vérifie que les spermatozoïdes remontent bien vers le col ou s’il existe une incompatibilité entre les spermatozoïdes et les sécrétions du col.

Une cause fréquente de désir d’enfant non comblé est liée à des trompes obturées ou mal formées. Une échographie à l’aide d’un liquide contrastant permettra une première orientation. Une endoscopie de l’utérus peut s’avérer éventuellement utile. Une endoscopie de l’abdomen livre un diagnostic plus précis (laparoscopie), une microchirurgie permet de vérifier l’état des trompes et si cela est nécessaire de les libérer.

Si aucune grossesse ne survient après le traitement hormonal, l’injection de sperme et la microchirurgie, on envisagera avec vous une fécondation in vitro.

Last update : 04.2018, BH

loading