AVA Foto ohne Logo

Le bon timing

Parfois, on le découvre dès le premier entretien au cabinet : les rapports sexuels sont trop rares ou se font au mauvais moment pour que ça «colle». Contrôler son cycle et s’accoupler au bon moment (aux jours fertiles qui précèdent l’ovulation) aide à concevoir rapidement, sans avoir besoin d'autres mesures. D’ailleurs, la concentration de spermatozoïdes et leur mobilité sont idéales après deux à trois jours d’abstinence.

Choisir le bon moment joue en outre un rôle si vous espérez influencer le sexe de votre futur enfant.

Ava Women

DOUBLEZ VOS CHANCES

Il y a 6 jours par mois où vous pouvez tomber enceinte. Des tests cliniques ont prouvé qu’Ava en reconnaît 5. En savoir plus

Ava Women

La position des rapports sexuels est indifférente, du moment que le membre arrive à pénétrer entièrement, aussi profondément que possible, dans le vagin. Cela aidera les spermatozoïdes à trouver le chemin des trompes. En plus, si l’éjaculation a lieu au fond du vagin, les spermatozoïdes conserveront leur capacité de fertilisation plus longtemps. C'est uniquement si l’utérus est dans une position particulière (par ex. incliné vers l’arrière, ce qui se découvre facilement par un examen physique chez le gynécologue), le col de l’utérus ne rentrera peut-être pas forcément en contact avec le sperme lorsque la femme est couchée sur le dos. Dans ce cas, on pourra essayer en levrette, sur le ventre ou sur le côté.

 

Si la femme désire avoir des enfants, il peut être judicieux de rester couchée pendant environ une heure en surélevant le bassin, par exemple en mettant des coussins sous les fesses. Les rapports en position assise ou debout ne permettent pas au sperme de pénétrer très profond dans le vagin; de plus, il s’écoule rapidement.

L’urine et d’autres liquides étant dangereux pour les spermatozoïdes, l'homme devrait éviter d’uriner pendant la demi-heure qui précède les ébats; la femme, elle, évitera les douches vaginales. De même, faire l’amour dans la baignoire n’est pas idéal pour concevoir... ce qui ne signifie pas, inversement, qu’il s'agit d'une méthode de contraception fiable!

Les lubrifiants sont aussi déconseillés s’ils n’ont pas un pH élevé (comme par exemple Pre-Seed), important pour la mobilité des spermatozoïdes.

Nombre de spécialistes de la reproduction recommandent un examen approfondi si une femme ne tombe pas enceinte après une année de rapports réguliers (au moins deux fois par semaine). D’autres médecins conseillent d’attendre au minimum deux fois plus de temps et d’analyser les conditions de vie. L’homme ou la femme sont-ils stressés outre mesure? Est-ce que tout se tourne uniquement autour de l’enfant? Est-ce que le mode de vie (fumée, surpoids etc.) pourrait jouer un rôle?

Newsticker

Le sexe stimule le cerveau: c’est ce qu’affirment des chercheurs italiens. Des tests sanguins ont été réalisés dans trois groupes différents: célibataires, couples de longue date et nouveaux amoureux. Le dernier groupe présentait une activité cérébrale accrue et une meilleure croissance des nerfs, deux facteurs importants pour la performance mentale. Les deux caractéristiques baissaient proportionnellement à l’ancienneté du couple. Selon les chercheurs, les rapports réguliers, typiques du début d'une relation, augmentent l’intelligence et réduisent le stress. (swissmom Newsticker du 31.03.2013)

Le sucre protège les spermatozoïdes: Une nouvelle étude de l’Université Justus Liebig à Giessen démontre la façon dont les spermatozoïdes se protègent, dans l’appareil reproducteur féminin de ses cellules immunitaires. De telles cellules immunitaires forment un nid, afin de capturer les cellules étrangères comme les spermatozoïdes et de les empêcher d’être mobiles. Cependant, l’éjaculat contient un enzyme qui dissout ce maillage et permet ainsi de rendre leur mobilité aux spermatozoïdes. Un polymère de sucre provenant d’acides sialiques pourrait à l’avenir servir à augmenter la quantité de sperme chez les hommes chez qui la densité est faible. (swissmom-Newsticker, 20.10.2013)

Sexe et calories: Des chercheurs se sont demandés combien de calories on brûle pendant les ébats amoureux, par rapport au sport. 21 couples hétérosexuels ont été invités à faire une demi-heure de tapis de course avec un bracelet spécial; un autre jour, ils faisaient l’amour. Les hommes brûlaient environ quatre calories par minute pendant les rapports, les femmes trois, même à un rythme tranquille. La course, elle, consommait environ un tiers de calories en plus. Étonnamment, plus le rapport durait longtemps, plus la dépense d’énergie grimpait. Selon les chercheurs, après une demi-heure, elle était équivalente à celle observée en courant.(swissmom-Newsticker, 13.11.2013)

Les styles de natation: Jusqu’ici, on supposait que tous les spermatozoïdes avaient tous la même technique pour se déplacer, certains étant tout simplement plus lents. Des chercheurs ont pu prouver que ce n’est pas le cas. Les spermatozoïdes peuvent s’attacher à d’autres cellules pendant quelques secondes, pour ensuite se détacher et partir dans une autre direction. Le genre et la vitesse de la rotation de la tête déterminent la direction suivie. En utilisant différentes techniques de natation, les spermatozoïdes peuvent aussi influencer l’attachement à d’autres cellules. Les spermatozoïdes qui nagent en groupes de deux à quatre vont nettement plus vite. Ceci pourrait influencer les connaissances et les techniques de fécondation artificielle . (swissmom Newsticker, 01/10/2014).

Le sexe protège la prostate: une étude de deux universités canadiennes a observé une relation entre le nombre de partenaires sexuels et le risque de cancer de la prostate: plus l’homme avait connu de femmes, plus le risque était faible. Les hommes qui ont couché avec plus de 20 femme ont un risque de cancer de la prostate 30% inférieur à celui des hommes monogames ou abstinents. Des études antérieures avaient déjà démontré que le facteur déterminant est la régularité des éjaculations, idéalement au moins deux par semaine. Cette situation est plus probable avec de nombreuses partenaires. Toutefois, ceci n'est vrai que pour les hétérosexuels. Chez les homosexuels, le risque augmente avec chaque nouveau partenaire sexuel.(swissmom Newsticker, 26.3.15)

Last update : 20-08-18, BH

loading