Baby lächelt die Kinderärztin an

Le onzième mois

Le besoin d'activité, la curiosité et une toute nouvelle autonomie font avancer rapidement le développement moteur. Votre bébé arrive à se mettre assis tout seul, il est de plus en plus sûr de lui pour se mettre debout et fait de premiers pas sur le côté.

La plupart des bébés peuvent déjà traverser toute la maison en rampant et se mettre debout en s'aidant des meubles. Peut-être avez-vous déjà observé votre bébé faire le mouvement suivant: il se tient à un meuble et fait glisser un pied vers l'avant. Arrivé là, votre bébé ne mettre plus très longtemps à apprendre à marcher. Tenu par la main, il fait ses premiers pas peu assurés. Debout, s’il se tient bien, il peut lever un pied sans tomber. 

D’ici là, il va ramper avec de plus en plus d’entrain, car il a appris comment coordonner bras et jambes, mains et pieds, pour se déplacer. Les bébés peuvent devenir étonnamment rapides. Le risque d'accident augmente! Cela fait probablement longtemps que vous avez baby-proofé votre chez-vous. N’oubliez pas que votre enfant peut désormais attraper beaucoup de choses et se blesser en les faisant tomber. À ce stade, il n’arrive pas encore à reconnaître les objets dangereux. La maison est bourrée d’angles menaçants et durs. Pour voir à quelle point votre environnement est sécuritaire pour bébé, l’idéal est de l’examiner de son point de vue. Mettez-vous sur le ventre et regardez où se cachent des dangers pour votre enfant.

Cela fait bien longtemps que vous n'avez plus un bébé impuissant. Il est devenu un enfant avec une volonté affermie et des désirs bien à lui. Et ces désirs, il veut les imposer. Typiquement, à cet âge, un enfant veut manger tout seul, faire des choses par lui-même... mais pas être seul. Cela fait longtemps qu’il a décidé qui il aime et qui non, ce qu’il veut manger et ce qu’il n’aime pas. Le fait qu’il veuille manger par ses propres moyens peut être stressant pour vous. À la cuillère, cela ne va pas encore, mais avez-vous entendu parler de la méthode BLW (diversification alimentaire autonome)? Vous pouvez commencer à remplacer le biberon par une tasse d'apprentissage relativement sûre. Bien sûr, bébé ne souhaite pas être tout seul pour toutes ces découvertes. Si vous vous consacrez à d’autres choses, cela ne lui plaît pas du tout.

Mais d’un autre côté, l’enfant sait déjà très bien qu’il n’est pas qu’un «prolongement» de la mère, mais un individu autonome. Et cet individu a déjà son caractère bien à lui et veut tester ses limites, ou plutôt les dépasser. Et parfois, c’est au détriment des parents. Où sont les limites? C'est un défi de trouver le bon équilibre: il faut laisser l'enfant exprimer sa volonté et faire ses explorations, c’est important pour son développement. Mais c'est important aussi de lui montrer ses limites pour qu’il apprenne le respect des autres, dans ce cas ses parents. Âgé de presque un an, il sait déjà très bien que «non» exprime une interdiction, même s’il n’y réagit pas toujours tout de suite.

Mais ça reste important de beaucoup interagir avec votre enfant et de réagir à son babil, même si vous ne le comprenez pas encore vraiment. Faites surtout des jeux de répétition et d’imitation: imitez votre enfant (ses gestes) et essayez de le motiver à vous imiter. Pour l'enfant, vous êtes comme un miroir et, s’il se retrouve dans ce miroir, c'est bon non seulement pour son développement linguistique, mais pour tout son esprit. Vers un an, les enfants comprennent très bien la signification des louanges et des punitions; l’enthousiasme, la sympathie et la validation (surtout quand il se met debout, rampe, attrape, pour ses actions en général) sont extrêmement motivants pour eux. 


Question fréquente

J’allaite encore et j’ai un gros rhume. Que puis-je prendre?


Le 10e mois

Le 12e mois


Newsticker

Marathoniens à un an: la pédiatre américaine Suzanne Dixon a mené une étude avec des bébés en train d’apprendre à marcher. Les petits passent trois à quatre heures par jour à cette activité et, pendant les phases les plus actives, ils peuvent faire 172 pas par minute. Extrapolé sur trois heures, ça leur fait 30’000 pas, autant qu’un marathonien. À la différence que ceux-ci ont moins tendance à tomber par terre et demander des câlins :-) (swissmom-Newsticker 5.9.2012) 

Last update : 01-11-19, BH

loading