Starke Schwellung nach Insektenstich

Réactions allergiques aux piqûres d’insectes

Beaucoup de gens ont une réaction panique quand ils voient des guêpes ou abeilles en été. La panique est en tous les cas une mauvaise réaction. Restez plutôt calme pour éviter une piqûre d’insecte.

Les animaux méritent cependant notre respect: leur poison est un déclencheur d'allergies puissant et au pire des cas, il peut être mortel. « Près de 5% de la population suisse, c'est à dire environ 300 000 personnes souffrent d’une allergie aux insectes. Une seule piqûre suffit pour déclencher une telle allergie. Chaque année, il y a au moins 3 - 4 morts en Suisse à cause du choc anaphylactique après une piqûre de guêpe ou d’abeille », explique Prof. Dr. méd. Peter Schmid-Grendelmeier, directeur de la station des allergies de l’hôpital universitaire de Zurich.

En cas d’une piqûre malgré toutes les précautions, une bonne pharmacie familiale est indispensable. La pharmacie familiale doit contenir:

  • Une pommade ou un gel pour calmer la piqûre. Appliqués sur la piqûre, celle-ci dégonfle plus rapidement. Demandez conseil dans la pharmacie au préalable.
  • Passeport allergies Si une allergie contre le poison de guêpe ou d’abeille a été constaté chez vous ou chez votre enfant, alors demandez un passeport allergies à votre médecin et faites traduire le passeport en anglais (pour les voyages à l’étranger). Portez le passeport toujours sur vous.
  • Médicaments. Les médicaments ne doivent pas manquer si une allergie a déjà été constatée chez vous ou votre enfant. Ils peuvent éventuellement sauver la vie. Des antihistaminiques, de la cortisone et de l’adrénaline pour auto-administration sont indispensables. Ces produits sont disponibles sur ordonnance du médecin et remboursés par la caisse maladie.

Consultez immédiatement un médecin urgentiste si des symptômes d’un choc allergique comme une détresse respiratoire, une éruption cutanée ou de la nausée se présentent.

Prof. Dr. méd. Schmid-Grendelmeier conseille une prévention à long terme au moyen d’une immunothérapie au poison d’insectes afin de réduire le risque à un minimum. L’immunothérapie spécifique - une hyposensibilisation - combat l'allergie au poison d’insecte aux racines. Elle est explicitement recommandée par l’OMS: après une hyposensibilisation complète, environ 90% des patients ne montrent plus de symptômes généraux suite à une piqûre d'abeille ou de guêpe.

Selon le Prof. Dr. méd. Peter Schmid-Grendelmeier le problème consiste surtout dans le fait que beaucoup de personnes ne se rendent pas compte d'avoir une allergie et ne suivent pas de traitement en conséquence. Il avertit: « Toute personne qui été piquée une fois peut développer une allergie contre le poison des guêpes et abeilles. Les signes peuvent être des démangeaisons sur tout le corps, une enflure bien au-delà de l’endroit de la piqûre, dans des cas graves une détresse respiratoire ou des vertiges, voire l'effondrement total. » Il conseille d'impérativement demander conseil à un médecin ou allergologue quand on a constaté ces symptômes après une piqûre. Les coûts de la thérapie d’une allergie diagnostiquée sont remboursés par la caisse maladie.

Vous trouverez de plus amples informations sur les allergies au poison d’insectes sur: www.aha.ch

Last update : 20-11-19,

loading