Verhaltensregeln für Nicht-Mehrlingseltern

Quelques règles de comportement pour les non-parents de multiples

Quand on se déplace avec des multiples, on se fait remarquer... les commentaires sur cette constellation familiale spéciale sont au menu tous les jours pour les pères et mères de jumeaux et triplés. Même si ces commentaires sont rarement mal intentionnés, certains peuvent être énervants, voire parfois blessants. Voici une liste de choses qu’il vaut mieux ne pas dire à une mère de triplés ou un papa de jumeaux:

  • Demander si les multiples sont dus à une fécondation artificielle est en général considéré comme très indiscret et offensant. Malheureusement, la question revient tout le temps, y compris de la part de personnes pas du tout proches des parents.
  • Ceux qui n’ont «que» un seul bébé ne devraient se plaindre du stress du quotidien à une maman de jumeaux. Bien sûr qu’un seul bébé, c'est aussi beaucoup de travail et une grosse transformation dans la vie; mais pour les parents de multiples, cette phase est encore bien plus épuisante. C'est donc très indélicat de leur dire à quel point c’est difficile, tout ça. 
  • Dire à des parents de multiples que c’est plus facile d’avoir tous les enfants d’un coup, comme ça s’est réglé, ne vous fera pas gagner de points. Quelqu’un qui s’occupe tout le temps de deux ou trois bébés ou petits enfants a peu de chances de trouver cette situation facile et après avoir, par exemple passé plusieurs nuits blanches, risque de très mal accueillir ce genre de remarque.
  • Chaque multiple est une personne unique à part entière, qui n’a pas envie d’être perçu comme part d’une entité et de se faire appeler «les jumeaux» ou «les triplés». Se dire «Ce sont les mêmes, pas la peine d’essayer de les distinguer et de retenir leurs noms», c’est un manque de respect envers les enfants et cela est perçu comme une démonstration d'indifférence blessante par les parents. Évitez autant que possible les comparaisons: les multiples aussi traversent les différentes étapes du développement à leur propre rythme. 
  • Deux ou trois bébés du même âge sont encore plus mignons qu'un seul. Bien sûr, la tentation d'en caresser un ou de lui pincer la joue, même si on ne connaît ni les petits ni leur maman, est grande. Mais mieux vaut éviter, rares sont les mamans qui aiment que des inconnus touchent leurs enfants. 

Last update : 25-11-19, TV

loading