verschiedene Milchpulver und Schoppen

Alimentation pour nourrisson hypo-allergénique

L’allaitement est la meilleure prévention contre les allergies. Pour les enfants qui ne peuvent pas ou pas complètement être allaités et qui montrent des signes d’allergie, il existe l’aliment HA. Toutefois, on ne sait pas vraiment dans quelle mesure celui-ci peut réduire le risque d’apparition d’une allergie. Pour les nourrissons à risque d’allergie, il y a donc la même recommandation que pour les autres: si l’allaitement n'est pas possible, il faut donner du lait premier âge. Un aliment spécial HA n'est pas nécessaire. Si vous avez des questions concernant les allergies, adressez-vous à votre pédiatre ou au Centre d’allergie suisse (aha!).

Dans les aliments spéciaux «hypoallergéniques», les protéines de lait sont modifiées (hydrolysées, c-à-d. séparées en petits fragments) de manière que la nourriture contient moins de substances déclencheuses d’allergies ou que le corps les reconnaisse moins facilement comme telles. Ils existent en versions premier âge et premier âge 1. Les produits hydrolysés ont un goût légèrement amer, ce qui n’est pas un problème pour le nourrisson, qui ne connaît rien d'autre. Il ne faut en aucun cas sucrer l’aliment HA!

Les produits tout prêts à base de lait de soja ou d’autres laits animaux (brebis, chèvre, cheval, peu importe) ne préviennent pas les allergies.

Si votre enfant souffre déjà d'une allergie alimentaire au lait de vache, le lait HA n'est pas la bonne alimentation, car l’organisme réagirait aussi aux protéines de lait de vache hydrolysées. Votre pédiatre prescrira un lait spécial dont les protéines sont réduites à leurs plus petits composants. Ce lait ne se trouve en général qu’en pharmacie.


Newsticker

Un veau OGM fait du lait hypo-allergénique: des chercheurs de Nouvelle-Zélande ont cloné une vache dont le lait ne contient pas de bêta-lactoglobuline, une albumine qui déclenche souvent l'allergie au lait de vache chez les enfants en bas âge. Le veau «Daisy» a été créé par le même procédé que Dolly, la brebis clonée. Pour qu’on puisse produire du lait sans protéines lactées à l’échelle industrielle, il faudrait que Daisy se reproduise et transmette son patrimoine génétique modifié à ses descendants, car cloner des animaux un à un serait trop cher. (Newsticker 11.10.2012)

Last update : 23-09-20, BH / BF

loading