Baby wird mit Brei gefüttert und dreht Kopf weg

Quand les bébés refusent la bouillie

Quand ça prend beaucoup de temps de nourrir le bébé, quand il faut tout le temps encourager le nourrisson ou le petit enfant à boire au sein ou au biberon ou à manger à la cuillère, cela peut être très stressant pour papa et maman et mettre leurs nerfs à rude épreuve. Des doutes peuvent apparaître: Je fais tout comme il faut? Mon enfant est-il malade? Pourquoi ne veut-il pas boire ou manger?

Ces problèmes d’alimentation sont en général des difficultés d’adaptation passagères qui se produisent pendant certaines phases de transition, par ex. du lait aux bouillies ou lors de l’introduction des aliments solides ou encore d’un nouveau goût. Souvent, ces problèmes se résolvent à force de patience, une fois que votre enfant s’est habitué à la cuillère ou à la nouvelle bouillie.

Certains enfants mangent peu d’aliments différents et/ou de petites quantités pendant de longues périodes. Tant que votre petit se développe correctement et qu’il est actif, il n’y a pas de soucis à se faire.

Notre conseil:

  • Ne forcez pas l’enfant à manger.
  • Ne le récompensez pas et ne le punissez pas non plus quand il a mangé très peu ou très sélectivement.
  • Observez attentivement l'enfant, sans vous focaliser trop sur l’alimentation.

Mais quand chaque repas tourne à la catastrophe, c’est très difficile à vivre pour toute la famille. Si les points suivants s’appliquent, demandez conseil à votre conseillère maternité et/ou votre pédiatre:

  • Votre bébé prend-il régulièrement énormément de temps pour manger? C'est le cas si, au-delà de l’âge de trois mois, chaque repas prend plus de 45 minutes ou si l’intervalle entre repas est de moins de 2 heures.
  • Refuse-t-il constamment la nourriture ou est-il extrêmement difficile par rapport à ce qu’il mange?
  • A-t-il peu d’appétit ou vomit-il chaque jour sans cause organique?
  • Votre enfant est-il apathique ou ne se développe-t-il pas correctement?
  • Votre enfant ne prend-il pas assez de poids ou a-t-il perdu du poids sur une période d’un mois? 
  • Avez-vous l’impression d’être dépassée par la situation concernant l’alimentation et les repas?

Jusqu’à 20 pour cent des enfants ont des troubles de l’alimentation légers à sévères. Dans certains cas, ceci peut entraîner des troubles du développement où l’enfant ne prend pas assez de poids, ou même en perd. Les troubles de l’alimentation peuvent aussi avoir des causes organiques qu’il s’agit de diagnostiquer. Les nourrissons concernés n’arrivent souvent pas à montrer clairement quand ils ont faim. Ils se fatiguent vite, ont des difficultés à téter ou déglutir et se laissent facilement distraire. Les enfants atteints de troubles extrêmes de l’alimentation ont souvent aussi des problèmes de sommeil ou de cris. Ces situations peuvent créer chez les parents des sentiments de culpabilité, d’insécurité, voire de peur face au prochain repas. Quand un enfant en bas âge a un trouble alimentaire, on n’arrive souvent à le faire manger qu’en jouant ou en se promenant, quand il est distrait. Parlez à une personne spécialisée telle que votre conseillère maternité ou votre pédiatre si votre enfant refuse des aliments qui devraient convenir pour son âge, s’il n’a jamais envie de s’alimenter, s’il a l’air de ne jamais avoir faim et s’il perd du poids. 

Conseils pour les «mauvais mangeurs» et les problèmes d’alimentation

Veuillez lire aussi: Comment donner à manger.

Last update : 12-11-19, BH / MR

loading