Kind beim Essen

La méthode BLW

Le BLW = «baby-led weaning» (diversification alimentaire autonome) est une technique alimentaire développée par la sage-femme et conseillère en allaitement britannique Gill Rapley sur la base des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le principe est que c'est le bébé lui-même qui mène la danse dans le sevrage du sein et le passage à l’alimentation solide plutôt que de se faire «gaver» de bouillie. Cette forme d’aliment de complément est-elle meilleure pour bébé?

La méthode fonctionne surtout bien chez les bébés qui n’aiment pas la bouillie commencent tard à manger l’aliment de complément et adorent le «finger food». Les spécialistes encouragent les parents à essayer les deux (bouillies et aliments en morceaux), en parallèle. Dans les familles qui ont déjà des enfants, ça se fait tout seul, car les petits veulent toujours goûter aux choses que leurs aînés se mettent dans la bouche.

Pour éveiller l’intérêt de l’enfant, on lui propose divers aliments de la table familiale. Tout comme pour l’allaitement, où on propose le sein au bébé, qui se sert et décide lui-même quand il en a assez, le bébé commence à prendre la nourriture dans la main et à goûter.

Pour commencer, il joue avec la nourriture et la lèche un peu, il découvre la consistance et le goût de ce qu’on lui propose. De plus en plus, il commence à ingérer et digérer la nourriture proposée. Bien sûr, à cet âge, ça ne rassasie pas encore bébé. C'est donc important de continuer aussi à lui donner le sein ou le biberon en parallèle.

Les bâtonnets de fruits ou de légumes (cuits ou crus, en fonction de l’âge), les morceaux de pain, etc., tout ce que l'enfant peut bien tenir dans sa main, convient. À éviter: plats tout faits, viande et poisson fumés, aliments contenant des sucres ajoutés, miel. Les aliments dangereux (tels que les cacahuètes) sont tabous, l'ajout de sel et de sucre inutile. Comme les bébés ont besoin de plus de graisse, on conseille de proposer au bout d'un certain temps des aliments gras comme l’avocat ou la purée d’amandes, ou d'asperger les légumes d’huile. Dans un régime BLW strict, l’enfant reçoit en plus du fer, en suçant le jus de morceaux de viande cuits.

On peut commencer la méthode BLW vers l’âge de 6 mois, quand l'enfant paraît assez développé pour pouvoir avaler des aliments solides. Fait intéressant: chez les bébés, le déclencher du réflexe nauséeux est situé plus vers l’avant de la bouche que chez l'adulte et ils commencent à régurgiter bien avant qu’il y ait le moindre danger qu’ils ne s’étouffent. 

En outre, il doit être capable de se tenir assis droit (au début sur les genoux, plus tard sur sa chaise haute), il doit déjà vouloir participer aux repas familiaux et peut-être déjà commencer à attraper la nourriture et se la mettre dans la bouche. Les dents ne sont pas nécessaires, les bébés mâchent avec le palais. Il ne mange que ce qu’il se met dans la bouche et ne reçoit pas de bouillie. Certains appellent donc cette méthode «aliment de complément sans bouillie». On continue d’allaiter: la première année de vie, on propose toujours le lait avant la consommation d'aliments solides.

L’OMS fonde sa recommandation sur des études qui montrent que le système digestif interne de l’enfant arrive à maturité vers 4 à 6 mois. En outre, le système digestif se développe en parallèle avec la capacité motrice des bébés à porter la nourriture à leur bouche. Le BLW favoriserait ainsi la coordination main-bouche. Les bébés apprennent automatiquement à être conscients de leurs besoins et recherchent instinctivement des aliments tolérés. Ceci renforce la capacité d’autorégulation par rapport aux sensations de satiété et de faim, ce qui est extrêmement important pour développer un comportement alimentaire sain et prévenir le surpoids!

Les critiques de la méthode BLW, eux, affirment qu’elle ne correspond pas aux besoins alimentaires physiologiques de l'enfant. L’offre d’aliments en morceaux varie de famille en famille, ainsi que ce que choisit le bébé. En plus, les aliments pouvant être proposés dans ce format n’ont pas une très grande densité énergétique et les quantités de nourriture solide consommées sont plutôt petites. On peut se demander si l'enfant reçoit assez de nutriments.

En outre, le développement des facultés motrices est très différent d’un enfant à l’autre lors de l’introduction du BLW vers sept mois. Certains enfants prennent déjà dans la bouche des morceaux d’aliments solides vers cinq à six mois, d’autres bien après leur premier anniversaire. Ceci aussi augmente le risque d'un apport insuffisant d’énergie et de nutriments. Par contre, la plupart des enfants de cinq à sept mois arrivent à manger la bouillie sans problèmes.

Last update : 05.2016, BH

loading