Trinkt alleine aus der PET-Flasche

Boissons

À mesure qu’on introduit l’aliment de complément, plus ou moins solide, la question d’un apport de liquide complémentaire commence à se poser. Beaucoup de spécialistes considèrent qu’un volume de 400 ml par jour convient pendant la première année de vie. Bien entendu, les jours de canicule ou quand le chauffage hivernal dessèche l'air, les besoins augmentent et on peut aussi donner un peu de liquide en complément même à des bébés plus jeunes. Idem bien sûr si l’enfant devait avoir une fièvre.

Mais comment les parents sont-ils censés savoir combien de liquide il faut effectivement à leur fils ou leur fille? L'urine est un bon indicateur: si elle est foncée et sent mauvais, c’est signe que bébé manque de liquide. L’urine doit être jaune clair ou paille. Plus elle est foncée, plus elle est concentrée et plus votre bébé est déshydraté. Les bébés sont extrêmement sensibles au manque de liquide. Une fontanelle enfoncée, la somnolence, des couches sèches et pas ou peu de larmes quand bébé pleure sont des signes d’alerte clairs d'une déshydratation. Les selles aussi permettent de voir si l’enfant reçoit assez de liquide. Des selles trop solides ou une constipation peuvent indiquer qu’il a besoin de boire plus.

Beaucoup de bébés n’ont pas du tout envie de boire autre chose que du lait au début et refusent biberons et gobelets. Tant que votre enfant paraît en bonne santé et bien luné et fait 5 - 6 couches mouillées par jour, tout va bien. Il reçoit assez de liquide grâce aux tétées et aux bouillies. Pourtant, il faut proposer une boisson à votre bébé à chaque repas, pour qu’il s’y habitue petit à petit. Ce n’est pas nécessaire de diluer les laits pour nourrisson. Au contraire, cela peut même être problématique dans les cas extrêmes. Le développement peut en souffrir quand les nourrissons reçoivent de la nourriture trop diluée; ils peuvent aussi subir une hyperhydratation (intoxication à l’eau) car ils boivent trop d’aliment dilué et leurs reins n’arrivent pas à éliminer l'excès d'eau.

À partir de 6 mois environ, bébé est capable de boire dans un gobelet ou un récipient du genre. Les dentistes déconseillent les tasses d'apprentissage, car les mouvements de succion effectués la langue sont mauvais pour le développement des mâchoires.

L’eau du robinet bouillie reste le meilleur des rafraîchissements: l’enfant ne s’habitue pas au goût sucré des jus et tisanes, l'eau est bonne pour les dents de lait et disponible partout. Et elle ne laisse pas de taches! Si vous réussissez à ce que votre bébé s’en satisfasse, on peut vous féliciter. Au moins jusqu’à l’âge de 7 mois, vous devriez bouillir l'eau; après, vous pouvez très bien utiliser de l'eau du robinet non cuite ou une eau minérale plate. Attention pour l’eau du puits ou si vous avez encore de vieux tuyaux en fer ou en plomb à la maison.

En deuxième choix, des tisanes non sucrées vont bien aussi. Choisissez les sachets de tisanes des fabricants de produits pour bébés (strictement contrôlés du point de vue des substances toxiques). Pour le reste, infusez la tisane dans de l’eau bouillante et laissez-la tremper au moins cinq minutes. C'est nécessaire pour tuer les germes qui peuvent se trouver dans les produits végétaux. Les tisanes instantanées conviennent très bien en petites quantités, mais uniquement sous forme de poudre. Les tisanes instantanées en forme de granulés contiennent toujours du sucre. Sortes appropriées: fenouil, anis, cumin (toutes trois d’ailleurs très utiles en cas de coliques), pomme, cynorhodon (beaucoup de vitamine C, légèrement laxatif), tilleul, mélisse, mauve, hibiscus.

Le rooibos est encore relativement nouveau dans nos contrées. Comme il ne contient pas de caféine et peu de substances amères ou de minéraux, il pourrait convenir aux bébés. Mais nous manquons d’expériences à long terme pour l'instant. Le thé noir ne convient pas du tout pour les bébés. Et surtout pas sous forme de thé glacé, qui contient de l’acide citrique mauvais pour les dents et souvent des tonnes de sucre. La tisane de menthe non plus n'est pas bonne pour les bébés et petits enfants: le menthol qu’elle contient est beaucoup trop piquant.

Les jus, purs ou dilués à l'eau ou à la tisane, ne conviennent qu’en troisième option, si rien d’autre ne va. À force, même des jus sans sucres ajoutés et dilués entraînent une forte dépendance au sucré. Même s’ils ne contiennent que du fructose naturel, ça reste du sucre et il est tout aussi mauvais pour les dents. En outre, certains enfants sont sensibles à l’acide contenu dans les jus de fruits et font facilement une dermatite de couches.

Avant un an, toutes les boissons sucrées (soft drinks), sirops, limonades etc. sont taboues. Même plus tard, pendant la petite enfance et à l’âge scolaire, ces boissons ne doivent être consommées qu’à des occasions spéciales, maximum une fois par jour. Avec des rafraîchissements non sucrés, vous prévenez les caries et l’obésité!

Last update : 04-05-16, MR

loading