Brei, bitte!

Prêt pour la bouillie?

Le lait maternel couvre en général les besoins en nutriments pour les six premiers mois de vie.L’aliment de complément devrait venir compléter le lait au plus tôt au début du cinquième mois et au plus tard au début du septième. Commencer l’aliment de complément à cette période est sans danger et n’a aucun effet négatif pour la santé, y compris chez les bébés à risque accru d’allergie. C'est la conclusion de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) dans une prise de position scientifique.

Mais il ne faut pas commencer avant cinq mois. C'est seulement après l’âge de quatre mois que les reins et le système digestif des nourrissons nés à terme sont assez développés pour pouvoir digérer l’aliment de complément.

Mais idéalement, c'est bébé qui décide quand il va vraiment déguster sa première bouillie: ça dépend de son développement personnel, autrement dit de sa capacité à manger, de son épanouissement et de son intérêt pour l’aliment de complément. Les parents doivent donc être attentifs aux signes de maturité de leur enfant.

Le bon moment pour introduire l’aliment de complément est

  • quand bébé arrive à rester assis droit avec de l’aide et à tenir sa tête droite tout seul.
  • quand il s’intéresse à ce que mangent les parents, frères et sœurs et d’autres personnes.
  • quand il ouvre la bouche quand la cuillère arrive.
  • quand il ne recrache plus systématiquement la bouillie.

Certains enfants, développent ces capacités plus tôt, d’autres plus tard. À cinq ou six mois, la plupart des bébés arrivent à transporter la bouillie avec leur langue.

Ce qui est important, c'est qu'au début, l’aliment de complément doit seulement venir compléter l’allaitement ou le biberon. Ce n’est que progressivement qu’il peut remplacer l’alimentation liquide.

Last update : 15-02-17, BH

loading