Fiebermesser im Vordergrund, verschwommen das Baby im Hintergrund

Risques et effets indésirables des vaccins

Il existe tant de préjugés contre les vaccins que certains parents ne sont pas sûrs s’ils veulent faire vacciner leurs enfants. De telles réserves sont souvent liées à des informations obsolètes ou des exagérations quant aux effets indésirables et complications. Un vaccin n'est autorisé que s’il a été prouvé que son utilité dépasse de loin les éventuels risques. Le risque qu’un enfant meurt durant la première année de sa vie de mort subite est environ mille fois plus élevé qu’une lésion par une vaccination.

Les effets secondaires légers (réactions au vaccin) sont toutefois assez fréquents durant les deux jours qui suivent. Le corps mobilise ses défenses, et la vaccination remplit donc son rôle - elle a pris. La réaction peut être une rougeur et/ou un gonflement local et des troubles d’ordre général, comme un mal-être, une agitation, la fatigue et la fièvre. En cas de convulsions fébriles ou réactions qui vous inquiètent, vous devez en tout cas faire appel à un médecin.

Certains vaccins produisent des symptômes qui rappellent une forme légère de la maladie contre laquelle le vaccin offre une protection (complication du vaccin ou « effet indésirable de la vaccination »). Des complications graves sont cependant extrêmement rares et se produisent environ une fois sur 100 000 vaccinations. Plus rare encore sont les séquelles durables d’une vaccination nécessitant un traitement et éventuellement une indemnisation. Les effets indésirables des vaccinations font partie des maladies à déclaration obligatoires depuis 1987. En principe, tous les réactions ou événements graves qui se produisent dans les huit semaines suivant une vaccination doivent être déclarées, s’ils ne sont pas clairement dus à une autre cause.

À propos des vaccins individuels:

  • Le vaccin diphtérie, coqueluche, tétanos est aujourd’hui réalisé au moyen d’une substance contenant seulement des composants isolés du pathogène de coqueluche (vaccin acellulaire). La tolérance est nettement améliorée en conséquence. Les réactions au vaccin sont très rares.
  • Le vaccin Haemophilus-influenzae type b, le vaccin contre l’hépatite B et le vaccin contre la polio sont très bien tolérés. Ils sont rarement accompagnés d’un mal-être ou d’une légère fièvre.
  • Le vaccin rougeole, oreillons, rubéole peut provoquer une brève maladie du vaccin après 5 à 12 jours (une éruption de la peau non contagieuse) qui dure deux à trois jours. Parfois, on constate des signes similaires aux oreillons, notamment un gonflement dans la partie de la mâchoire/l’oreille.

6 arguments contre les inquiétudes par rapport à la vaccination


Question fréquente à ce sujet

La fièvre après la vaccination signifie-t-elle qu'elle a réussi?


Last update : 03.2019,

loading