Kinderärztin untersucht Baby

Hépatite B et vaccin

L’hépatite B est causée par un virus qui attaque directement le foie. Il est transmis au contact avec le sang et les liquides corporels (consommation de drogues, tatouages, contacts sexuels non protégés). Avant l’introduction de la vaccination générale des adolescents contre l’hépatite B, il y avait chaque année 2000 - 3000 nouvelles personnes infectées en Suisse. Les nouveau-nés peuvent s’infecter à la naissance, si la maman est une porteuse chronique du virus.

Un signe typique est la jaunisse. Les selles deviennent claires et l’urine est foncée. L’infection n'est souvent pas remarquée chez les enfants et se distingue par des symptômes atypiques (mal au ventre, nausée, vomissements, fatigue, etc.). La plupart des personnes infectées se sont remises sans conséquences.

Cependant, l’infection devient chronique chez environ 90% des nouveau-nés et 50% des jeunes enfants, c’est à dire que le virus reste en permanence présent dans le corps. Un tiers de tous les porteurs chroniques sont des enfants! Ils peuvent transmettre le virus pendant toute la vie et tomber malade encore des années ou décennies après d’une cirrhose ou d’un cancer du foie.

Le vaccin contre l’hépatite B est sûr, efficace et peut être administré en principe à chaque âge. Il est particulièrement recommandé pour tous les adolescents de 11 à 15 ans. Le vaccin est moins efficace s’il est effectué seulement après l’âge de 20 à 25 ans.

Le vaccin contre l'hépatite B est essentiel pour les nouveau-nés de mères HBs positives qui peuvent être détectés lors des examens préventifs pendant la grossesse. Il est ensuite administré en 4 doses à l'âge de 0 ans (simultanément avec HBIgGG), 1, 2 et 12 mois. Par ailleurs, chez les personnes vivant avec une personne infectée ou chez les enfants venant d'un pays où l'hépatite B est plus fréquente (pays méditerranéens, Europe de l'Est, Afrique, Asie, Amérique du Sud), chez les adultes s'il existe un risque d'infection (personnel médical, contacts sexuels non protégés, toxicomanie, etc.).

A partir de 2019, la vaccination contre le VHB est également recommandée pour tous les autres nourrissons, trois fois au cours de la première année de vie (2, 4 et 12 mois) avec un vaccin combiné hexavalent (vaccination sextuple). La protection vaccinale dure au moins 10 ans, une vaccination de suivi à l'âge de 11-14/15 ans est donc conseillée. Une réaction d'hypersensibilité sévère (allergie) est très rarement possible.

La vaccination contre le VHB continue d'être recommandée pour les jeunes de 11 à 15 ans qui n'ont pas encore été vaccinés. Il peut être administré en même temps que le vaccin contre le VPH.

Des recherches approfondies ont démontré qu'il n'existe aucun lien de causalité entre la vaccination contre l'hépatite B et la sclérose en plaques (SP). 

Last update : 29-03-19,

loading