Impfpass

Vaccinations

Beaucoup de bébés ont une immunité passive naturelle à la naissance. Les anticorps ou immunoglobines contre de nombreuses maladies sont transmis par la mère, à travers le placenta. Après, l'enfant obtient ces substances défensives si précieuses avec le lait maternel et surtout le colostrum.

 

Autres informations:

Office fédéral de la santé: www.sichimpfen.ch

L’infoline de vaccination de l’OFSP offre des conseils individuels: tél. 0844 448 448 (conseils gratuits, frais de l'appel: tarif interurbain suisse)


Au plus tard après quelques mois, le petit organisme devra créer son propre système de défense. On peut lui faciliter la tâche en stimulant une réaction de défense au moyen d’un vaccin. Un vaccin « actif » met le corps en contact avec un pathogène spécifique et l’encourage à créer des anticorps spécifiques. Ceci pour prévenir que la maladie se déclare. Le corps est pour ainsi dire immunisé. En cas d’une immunisation « passive », les anticorps son directement administrés contre un pathogène précis. Cela est nécessaire quand le corps est déjà infecté et n'a pas eu assez de temps de construire une protection.

Il est possible d’immuniser le corps contre certaines maladies pour la vie. Dans d'autres cas, la protection doit être rafraîchie périodiquement. Parfois, les vaccins doivent être répétés deux ou trois fois pour que la protection se construise complètement.

Il n'existe pas d’obligation générale de vaccination en Suisse. Plusieurs cantons exigent les vaccinations contre la diphtérie (FR, GE, NE, TI) ou le tétanos si dangereux (FR). Les avantages l’emportent clairement par rapport aux désavantages (effets indésirables, complications rares). Veuillez lire à ce sujet les sept raisons pour favoriser les vaccinations de routine.

Les vaccinations suivantes sont conseillées absolument par les pédiatres:

  • Le 1e jour de leur vie, les nouveau-nés doivent être vaccinés contre le hépatite B (HBV) si la mère est porteuse de cette maladie.
  • La plupart des bébés sont vaccinés pour la première fois à partir du 2e mois de vie: contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la polio et le Haemophilus influenzae type b (méningite et laryngite par Haemophilus influenzae, Hib) et l'hépatite B. Cette vaccination se fait normalement à l’aide du vaccin sextuple DTPa-IPV-Hib-HB.
  • Plus récemment, la vaccination contre les pneumocoques (PCV13) est recommandée par les médecins. L’échéancier de vaccination est le même que pour le vaccin PCV7 (vaccination à l’âge de 2, 4 et 12 mois), et il est à tout moment possible de remplacer le vaccin PCV7 par le vaccin PCV13 chez les enfants nés prématurés et autres. On conseille d'administrer une dose unique de vaccin PVC13 à tous les enfants de moins de 5 ans vaccinés avec PCV7. Votre pédiatre vous informera en détail à ce sujet.
  • À 9 et 12 mois, une nouvelle vaccination est conseillée, contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Cette vaccination ROR, comme on l’appelle parfois est répété à l’âge de 15 à 24 mois avec les premiers vaccins, contre la diphtérie, le tétanos, la polio (IPV) et Haemophilus influenzae. Le but de cet échéancier de vaccination suisse est de vacciner tous les enfants de moins de deux ans contre la rougeole.
  • Une vaccination contre les méningocoques (MCV-C), le pathogène dangereux de la méningite est conseillée à partir de 2 ans avec un rappel avant le 5e anniversaire. Un vaccin quadrivalent conjugué (MCV-ACWY, Menveo®) est remboursé par l'assurance maladie obligatoire.
  • Un rappel du vaccin diphtérie, tétanos, coqueluche est administré avec un vaccin contre la polio à l’âge de 4 à 7 ans (normalement à l’occasion de l'examen de scolarisation).
  • À l’âge de 11 à 15 ans, une vaccination combinée contre la diphtérie (à dose réduite) et le tétanos, éventuellement avec une vaccination contre l’ hépatite B (HBV) et les méningocoques (MCV-C) est conseillée.
  • Pour les filles de 11 à 14 ans, et éventuellement les garçons, on recommande aujourd’hui la vaccination HPV comme prévention contre les verrues génitales et les cancers provoqués par les papillomavirus humains. L’échéancier de vaccination prévoit trois dosages dans les mois 0, 1-2 et 6 avec un rappel à l’âge de 15-19 ans (pendant 5 ans). Dans le cadre des programmes de vaccination cantonaux, la vaccination est gratuite selon ces recommandations. Le remboursement des frais était limité jusqu’à fin 2017 pour les personnes de 15 à 26 ans.
  • On conseille à tous les adultes de faire tous les dix ans un rappel des vaccinations contre la diphtérie (dosage réduit) et le tétanos.
Plan de vaccination
ÀgeVaccin initialVaccin de rappel
Naissance(HBV)
2 moisvaccin sextuple, PCV13 
4 moisvaccin sextuple, PCV13
9 moisMMR
12 moisvaccin sextuple, MMR et PCV13
2 ansMCV-C
4-7 ansDPT et Polio
11-14/15 ans(d)T(p), HBV, HPV MCV-C
Jeunes femmes et jeunes hommesHPV

Vous pouvez revoir les recommandations de vaccination avec votre pédiatre si vous voulez voyager dans un autre pays avec votre enfant.

Il n’y a que peu de raisons de repousser une vaccination. Si la date de vaccination est repoussée, il faudra en principe assurer un délai de minimum 4 semaines pour les vaccinations avec un vaccin vivant, pour l’immunisation de base contre DPT, Hib et polio, le délai entre les deux dernières vaccinations doit être 6 mois minimum. Vous n'avez pas à vous faire des soucis à propos d’un écart entre les vaccinations. Le délai entre les vaccinations ne peut pas être trop long. Une immunisation de base, même interrompue par de nombreuses années ne doit pas être recommencée, pour aucune vaccination.

Demandez pour une date de vaccination en début de semaine. Vous aurez alors plus de facilité d'atteindre le cabinet si votre enfant souffre d'effets indésirables contre toute attente. Ici vous saurez tout comment vous pouvez soulager la douleur de la vaccination de votre bébé, 


Questions fréquentes à ce sujet

La fièvre après la vaccination signifie-t-elle qu'elle a réussi?

Pendant combien de temps le bébé profite-t-il de l’immunité passive?


Newsticker

Bientôt une vaccination contre la grippe pour les bébés: les adultes obtiennent une bonne protection par la vaccination annuelle contre la grippe saisonnière. Les scientifiques ont réussi dans le cadre d’une étude clinique menée sur 4700 bébés, de prouver l'efficacité d’un vaccin bien toléré pour les nourrissons particulièrement exposés à partir de six mois. Jusqu’à présent, les vaccins n’avaient guère d'effet chez les jeunes enfants. Le nouveau vaccin contient une substance active spéciale qui renforce la réponse immunitaire sur corps sur les virus grippaux. (swissmom-Newsticker 28/06/2012)

La vaccination si possible dans la cuisse: Durant les trois premières années, une vaccination intramusculaire contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTP) provoque le double des réactions locales administrée dans le bras que dans la cuisse. C'est le résultat d’une analyse d’une base de données américaine contenant 6 millions de vaccinations. Les rougeurs, gonflements et douleurs au point de piqûre sont normalement inoffensifs et disparaissent après deux jours. Ces inconvénients sont moins fréquents si l’on choisit correctement la partie du corps pour vacciner. (swissmom-Newsticker, 30/01/2013)

Vaccinations