Neugeborenes saugt am Daumen

Le goût

Avant la naissance:

À 8 semaines, l’embryon développe les premières papilles gustatives. 14 semaines après la fécondation seulement, le sens du goût fonctionne déjà comme chez un adulte. Du cinquième au septième mois de grossesse, il est extrêmement sensible; chez la plupart des gens, il devient moins fin par la suite. En effet, c’est l’apogée du développement des papilles gustatives. Leur nombre va diminuer vers la fin de la grossesse et après la naissance.

Des études montrent qu’au dernier tiers de la grossesse, les fœtus boivent à peu près 15 à 40 millilitres de liquide amniotique par heure. Le fœtus fait ainsi déjà ses premières expériences gustatives intra-utérines et arrive à distinguer sucré, salé, acide et amer. Son sens du goût est stimulé en permanence, car le goût du liquide amniotique change en fonction de l’alimentation (différences culturelles, par ex. plats piquants ou utilisation d’ail) et de l’état hormonal de la mère, ou quand l'enfant a uriné.

Normalement, le liquide amniotique, composé de nombreux nutriments, a un goût sucré. Quand on y injecte une substance amère, les fœtus à la 32e SG arrêtent immédiatement de boire. Inversement, les petits boivent deux fois plus quand on ajoute un édulcorant au liquide amniotique.

Après la naissance:

Chez le nouveau-né, la langue est l’organe sensoriel le plus important et le plus développé. Leur sens du goût est donc déjà très développé et évolue très peu au cours de l’enfance. Mais ses préférences sont faciles à influencer. Les enfants doivent souvent goûter plusieurs fois jusqu’à ce qu’ils aiment un goût particulier.

Les enfants allaités s’avèrent plus tolérants, car le lait maternel les a déjà familiarisés avec divers types de goûts, en fonction de l’alimentation de maman. Les arômes naturels des aliments (tels que l’ail ou la vanille) se retrouvent dans le lait maternel au bout de 1-2 heures environ.

De nombreux essais auprès de nouveau-nés ont montré que leur goût préféré est le sucré et qu’ils réagissent même aux solutions de sucre très diluées avec une expression de contentement et de satisfaction. Par contre, ils refusent le goût de l’acide citrique et pincent les lèvres. Pour les solutions salées et amères diluées, les réactions ne sont d’abord nettement négatives qu’à forte concentration, mais à quelques semaines, les bébés se mettent aussi à refuser les goûts amers plus dilués. Le sucré est un goût sécurisant, signe que l’alimentation contient de l’énergie (glucides) et qu’elle est sans danger. Un goût amer par contre est signe d’aliments toxiques. Un goût acide signifie des aliments pourris et le salé est signe de sels minéraux. L’umami (savoureux), un goût naturellement présent dans les aliments d’origine animale, est signe d'une bonne source de protéines.

Malgré son amour du doux, ne donnez pas de boissons ou d’aliments sucrés à votre enfant: même s’il n’a pas encore ses dents de lait, cela favorise l’apparition de caries.

Autres sens:Vue, ouïe, odorat et toucher.

Version: 02/15, BH

Last update : 04-11-19,

loading