Babykopf in Grossaufnahme mit Storchenbiss am Hinterkopf

Taches

La plupart des taches de naissance sont congénitales ou se développent au cours de l’enfance parfois aussi à l’âge adulte. Elles sont presque toujours sans danger, mais il faut pourtant les surveiller. Le nom officiel des altérations bénignes de la peau est nævus, nævi au pluriel.

Les taches peuvent prendre diverses formes:

  • Le «baiser d’ange» ou «morsure de cigogne», nævus simplex se retrouve chez quasi un bébé sur trois. Cette tache de naissance apparaît le plus souvent sur le front ou derrière le cou, sous les cheveux. Les taches, généralement en forme de V, au milieu de la nuque ou du cou, disparaissent normalement toutes seules au cours des 2 premières années de vie. Il n’est pas nécessaire de les traiter.
  • Le nævus flammeus se présente sous forme de taches plates, roses, rouges ou pourpres. Elles peuvent apparaître au milieu du front, sur les deux paupières ou sur le coccyx. Des taches asymétriques sur un côté du corps, un bras ou une jambe sont fréquentes aussi. La couleur rouge est due à un grand nombre de capillaires élargis et devient spécialement intense quand la circulation augmente, par exemple quand le bébé s’énerve ou pleure. Par contre, les taches qui ne sont que d’un côté, sur le visage, au cou ou sur le tronc, restent souvent toute la vie. Avant, on conseillait de ne pas traiter le nævus flammeus. De nos jours, la thérapie laser permet de traiter les nævus très prononcés et esthétiquement gênants. Elle convient particulièrement bien pour traiter des taches très rouges en surface. Par contre, les nævus profonds (et souvent très visibles) n’y répondent pas suffisamment. Le traitement dure longtemps et demande plusieurs séances. Il ne permet pas de supprimer complètement le nævus flammeus, mais les résultats cosmétiques sont plutôt bons.
  • Les hémangiomes sont composés de vaisseaux sanguins élargis. Ils apparaissent chez 8 à 12 pour cent des bébés, surtout chez les filles et les prématurés. Pour en savoir plus...
  • Les taches café au lait sont des taches couleur café au lait, rondes, généralement bien délimitées, pouvant atteindre la taille d'une assiette.
  • Les taches mongoliques sont de couleur gris-bleu et se retrouvent souvent vers le coccyx, parfois aux épaules ou sur les bras. Elles se trouvent sous la peau et disparaissent normalement avant la puberté. Aucun traitement n'est requis. 
  • Les taches hépatiques sont des taches brunes inoffensives, se trouvant surtout au dos, sur le ventre et sur les cuisses. Le nom provient d'une traduction de l’expression médicale «Macula hepatica» qui fait référence à la couleur brune qui évoque celle du foie. Les taches hépatiques et taches de vin doivent être surveillées par le médecin de famille, car certains types peuvent avoir une évolution maligne.
  • Les naevus géants congénitaux sont des amas de mélanocytes et de poils. Comme ils peuvent aussi dégénérer (dans 10 à 20 pour cent des cas), les médecins recommandent de les supprimer dès l'enfance.

Une déviation inoffensive de l’apparence externe peut réduire fortement la qualité de vie d’un enfant pendant sa croissance. Les enfants qui ont des particularités visibles sur la peau sont souvent objets de brimades ou de moqueries, de violences verbales ou sont exclus du groupe.

Ceci peut diminuer la propension aux contacts physiques et affecter durablement le bien-être de l'enfant stigmatisé, comme l’ont découvert des scientifiques suisses: le Dr. Kathrin Neuhaus et son groupe de travail du centre pour les enfants victimes de brûlures de la clinique de pédiatre de l’hôpital universitaire de Zurich ont soumis à 350 enfants suisses des photos d’enfants avec une cicatrice ou une tache de naissance, leur demandant comment ils se comporteraient face à cet enfant. Mais les images avaient été numériquement transformées: il y avait parfois le même enfant avec ou sans déformation.

Le résultat fait réfléchir: les enfants considérés comme sympathiques, attrayants, joyeux, amicaux, populaires ou ayant du succès sans déformation trouvaient une évaluation nettement moins positive avec. Les enfants interrogés voulaient moins avoir de contact avec un enfant affecté et voulaient moins être amis avec. Plus de 46 pour cent ont dit qu’ils se sentiraient mal avec ces garçons ou filles et plus de 25 pour cent ont affirmé qu’ils essaieraient d’éviter ces enfants.

Une correction précoce de l’apparence peut préserver les enfants de ce genre de problème. En présence de particularités esthétiques, il faudrait essayer d’obtenir une apparence aussi normale que possible avant l’âge de scolarité. À partir de cet âge, les enfants se rendent compte qu’ils sont différents, ce qui peut avoir une influence négative sur l’image de soi.

Autres changements de la peau chez les nouveau-nés

Last update : 04-11-19,