Frühchen mit Haarflaum im Inkubator

Lanugo

Le lanugo (du latin «lana», laine) est le délicat duvet qui recouvre le corps du fœtus. Chez l'humain, le lanugo est un reliquat génétique, lié à notre descendance commune avec le singe. 

À la 13ième à 16ième semaine de grossesse, le fœtus développe le lanugo pour se protéger dans le liquide amniotique. Chaque bulbe contient une glande sébacée qui produit une substance graisseuse hydrophobe, la vernix caseosa. Le lanugo permet à la vernix caseosa de mieux adhérer, procure une bonne isolation thermique, protège des vibrations, du son et de la pression et évite que la peau délicate du bébé ne s’amollisse dans le liquide amniotique.

Environ à la 30ième à 32ième semaine de grossesse, le lanugo commence à tomber et le vrai poil commence à pousser. Chez certains bébés, le lanugo reste en place jusqu’après l’accouchement, mais il devrait disparaître au cours des premières semaines.

On suppose que le fœtus avale les cheveux tombés pendant qu’il est dans l'utérus et que les kératines qu’ils contiennent stimulent la fonction intestinale. Le lanugo et la vernix caseosa avalés sont expulsés au cours des premiers jours de vie sous forme de (méconium, avec les cellules intestinales et la bile.

Tout comme la vernix caseosa, le lanugo fait partie des critères d’évaluation de la maturité du nouveau-né. Moins l'enfant a de lanugo quand il vient au monde, plus il est considéré comme mûr. Les prématurés ont souvent encore nettement plus de lanugo, ce qui l’aide à réguler sa température.

Plus tard dans la vie, les personnes d’un très faible poids (par ex. en cas d’anorexie ou de tumeurs malignes) peuvent avoir du lanugo au dos, aux bras et au visage. Dans ces cas, il s’agit sûrement d’un mécanisme de protection du corps, contre le chaud et le froid, quand la peau n’arrive plus à jouer son rôle d’isolant par manque de tissu graisseux. Certains médicaments ont parfois comme effet secondaire une augmentation du lanugo (hypertrichose).

Last update : 19-05-17, BH

loading