Baby mit Erkältungssymptomen

Bronchiolite

La bronchiolite aigüe est une maladie infectieuse virale provoquée par le virus ES, abréviation RSV. Les virus causent une congestion très inflammable des muqueuses ce qui résulte en un rétrécissement ou obstruction des voies respiratoires et une pneumonie. Les bronches et bronchioles sont concernées, les dérivations minimes sans cartilage des voies respiratoires dans les poumons. La bronchiolite est la maladie infectieuse la plus fréquente des voies respiratoires inférieures durant les deux premières années de la vie et se produit surtout entre le quatrième et le sixième mois. Les bébés de moins de trois mois sont très sensibles à la maladie pour deux raisons: Leurs poumons sont très petits et ne peuvent pas combattre beaucoup d’infections, et les globules sanguins blancs qui nous protègent contre les infections ne sont pas encore pleinement développés. La plupart de maladies se produisent durant les mois d’hiver. Les prématurés ont plus risque de tomber malade, les garçons plus que les filles.

Les premiers signes d’une bronchiolite ressemblent à ceux d’un refroidissement habituel: le nez qui coule, la fièvre et une légère toux. Les enfants infectées sont irritables et perdent l'appétit. Cela dure normalement quelques jours, avant que l'enfant développe progressivement des problèmes respiratoires: les bronchioles des voies respiratoires se gonflent sous l'effet de la maladie et se remplissent de mucus. La toux s’intensifie, et une détresse respiratoire se produit. Le bébé doit respirer plus rapidement pour obtenir assez d'air et commence à haleter. L’expiration est accompagnée de sifflements, de grésillements. De plus, des rétrécissements peuvent se produire entre les côtes et au-dessus du sternum. Le rythme cardiaque s'accélère. La détresse respiratoire a des conséquences en buvant, et l'enfant refuse souvent le sein ou le biberon. La forte toux peut provoquer un vomissement.

Le plus souvent, la maladie se développe sans complications et dure une semaine maximum. La toux peut tout de même durer jusqu’à trois semaines.

Mais la maladie peut devenir rapidement un risque mortel pour les petits. Ceci par il y a toujours moins d'air entrant dans le poumon, il risque de s’étouffer. Les lèvres et la peau sous les ongles des doigts deviennent bleues lors d’un manque d’oxygène. Cet état est appelé « cyanose » par les médecins. Le manque d'appétit et les vomissements peuvent, de plus engendrer un manque de liquide très dangereux. Un nourrisson souffrant de détresse respiratoire et de difficultés de boire doit en conséquence toujours être examiné par un médecin. Selon la gravité de son état, l'enfant sera traité en ambulatoire ou hospitalisé.

Aux urgences, à l’hôpital, on commencera par examiner et surveiller votre enfant. Afin de déterminer par quel virus la maladie a été provoquée, on fera d'abord un prélèvement du mucus du nez. Dans des cas rares, il faudra faire une radiographie ou un prélèvement du sang pour exclure une autre maladie. On gardera votre enfant dans une chambre séparée à la station. Vu le risque d’infection des autres enfants, le vôtre ne devra pas quitter sa chambre. Peut-être que votre enfant partagera ne chambre avec un autre. Dans ce cas, ils auront une infection similaire. Lavez-vous toujours les mains avec du savon quand vous quittez la pièce. N’oubliez pas: votre enfant peut encore contaminer d’autres enfants jusqu’à une semaine après avoir quitté l’hôpital. L’infection virale est transmise par des gouttelettes de la toux, une sécrétion nasale ou la salive d’un enfant à l’autre. Les parents et personnes de référence peuvent réduire le risque d’une infection RSV en se lavant fréquemment les mains, par la désinfection des surfaces dures et en séparant les couverts et la vaisselle.

Il n'existe à ce jour aucun médicament spécifique efficace pour une bronchiolite. Les antibiotiques sont inefficaces, car il s'agit d’une maladie virale. Les inhalations n’ont que peu d'effet. L’essentiel est de laisser le bébé tranquille, pour qu’il puisse se remettre petit à petit. Une forme légère de la bronchiolite peut être traitée en ambulatoire. Si votre enfant n'a pas assez d'air, il devra obtenir de l’oxygène supplémentaire et rester à l’hôpital. Si l’enfant ne peut plus boire du tout, alors il aura du liquide par une infusion intraveineuse. La toux et les symptômes de refroidissement persistent encore 1 - 2 semaines. La toux disparaît d’elle-même avec le temps. Les produits contre la toux n’ont pas d'effet et ne sont donc pas recommandés. Un médicament pour réduire la fièvre comme le paracétamol pourra aider si l'enfant a toujours de la fièvre.

Il n’existe pas de précautions ou de vaccination contre cette maladie infectieuse. On sait toutefois que la maladie se produit plus fréquemment chez les enfants si les parents fument à la maison. Par ailleurs, les enfants avec une maladie cardiaque congénitale, avec des maladies pulmonaires supplémentaires, un système immunitaire affaibli ou prématurés sont plus souvent touchés. Pour ces enfants, il existe une immunisation passive contre le virus RS, recommandée surtout durant tous les mois d’automne et d’hiver.

Les bronches peuvent rester sensibilisés pendant longtemps après une évolution grave de la maladie. Il suffit alors de respirer la fumée de cigarettes pour qu’une attaque asthmatique soit déclenchée.

Newsticker

Protéger les nourrissons des virus RS: le virus respiratoire syncytial (virus RS) fait partie des pathogènes très dangereux des infections respiratoires chez les nourrissons, en particulier entre quatre et cinq mois, avec un risque élevé de complications comme une pneumonie. Les parents devraient tenir leur bébé éloigné de regroupements de personnes, de personnes avec un refroidissement, de la fièvre, etc. et se laver fréquemment les mains. Le pédiatre devra être consulté en cas de différents symptômes (l'enfant commence à respirer plus rapidement, il halète ou produit des sons bizarres en respirant, les narines se gonflent). Les Prématurés ou bébés sous assistance respiratoire ainsi que des bébés avec une déficience cardiaque ou un dysfonctionnement des poumons sont particulièrement exposés. Ces enfants doivent pouvoir obtenir une immunisation passive. (swissmom Newsticker, 06/11/2014)

Last update : 06-11-19, BH

loading