Kind mit Behinderung im Rollstuhl

La paralysie infantile cérébrale

En Europe centrale, 2 à 2,5 enfants sur 1000 naissances vivantes souffrent de paralysie cérébrale infantile (ICP), également appelée paralysie cérébrale infantile ou morbus little. Cette maladie se distingue de la paralysie infantile infectieuse (poliomyélite). La paralysie infantile cérébrale est particulièrement fréquente chez les prématurés et multiples ainsi que les enfants avec un faible poids à la naissance.

La paralysie infantile cérébrale indique une anomalie de la posture et du mouvement suite à une perturbation de la fonction cérébrale, pendant ou immédiatement après la naissance. Elle se produit donc dans le cerveau pas encore mûri. Il peut se produire des hémorragies dans le cerveau, des obstructions de vaisseaux sanguins dans le cerveau (donc une insuffisance de la circulation sanguine) ou encore une destruction de cellules nerveuses suite à un manque d’oxygène (asphyxie) avec pour conséquence des symptômes différents.

  • Forme spastique: Cette forme est caractérisée par une tension musculaire accrue et des réflexes plus forts. Ce type de la maladie se retrouve chez 85% de tous les enfants concernés. Il est pratiquement toujours accompagné d’une faiblesse de la musculature du ventre et du dos. La forme spastique existe comme di-, para- et tétraparèse.
  • Forme flasque: la tension musculaire manque presque totalement. 
  • Forme dyskinétique: outre la spasticité, il y a des mouvements involontaires incontrôlables (athétos). 
  • Forme ataxique: la coordination des mouvements volontaires est perturbée (perte de la coordination des muscles).

Ces symptômes sont souvent accompagnés d’une épilepsie, de difficultés d’apprentissage, de troubles du comportement, de déficiences des organes du sens, de la mobilité des yeux et la motricité fine.

Le traitement des enfants souffrant d’une paralysie infantile cérébrale consiste en des éléments adaptés individuellement aux besoins, comme la neuro-orthopédie, la physiothérapie, l'ergothérapie, la logopédie et la neuropsychologie. Un concept thérapeutique uniforme de l’IPC n'est pas possible en raison de la multitude des symptômes des enfants et les déficiences associées. Cela peut désécuriser les parents, médecins et thérapeutes qui doivent toujours chercher de nouvelles méthodes de traitement.

Version: 04/14, BH

Last update : 07-11-19,