Baby trinkt liegend auf der Mutter

Sevrage lent

Pour le sevrage naturel lent, on remplace progressivement le lait maternel par du lait pour nourrisson en biberon ou l’aliment de complément, ce qui fait baisser la production de lait. Le bébé ne stimule plus autant la production et les glandes retrouvent peu à peu leur volume d’avant la grossesse après le sevrage.

Fondamentalement, moins le sein est stimulé et vidé, plus la production de lait diminue vite. Mais ça ne se passe pas du jour au lendemain. Plus vous pourrez prendre de temps pour le faire, mieux ça vaut, vous éviterez des complications comme l’engorgement et des inflammations du sein et le sevrage sera plus facile pour bébé. En outre, vos seins seront en meilleure forme! En effet, la poitrine semble souvent molle après le sevrage. Mais ne vous en faites pas: au bout de quelques mois, elle aura reconstitué une couche de graisse ferme. Mais les mamelons vont rester foncés et sensibles pendant un moment.

Le sevrage le plus doux consiste à remplacer chaque semaine une tétée par de l’aliment de complément ou un biberon (lait 2ème/3ème âge). En premier, on remplacera la tétée où bébé boit le moins ou celle où le sein contient le moins de lait. L’idéal serait celle du soir, mais les bébés y tiennent tout particulièrement, pour s’endormir paisiblement. En pratique, on remplace donc souvent la tétée de midi ou de l’après-midi. En tous les cas, votre bébé ne doit pas avoir trop faim ni être trop fatigué pour manger à la cuillère. Chez les bébés de moins de cinq mois, on remplacera une tétée par un biberon. Ici aussi, mieux vaut y aller lentement, ainsi le bébé pourra s’habituer en douceur à son nouveau régime et les parents n’auront pas à paniquer s’il boit avec peu d’enthousiasme au biberon. Attendez-vous aussi à des revers: les enfants qui mangeaient avec enthousiasme à la cuillère la refusent parfois tout à coup en cas de maladie ou quand ils font leurs dents.

Une autre possibilité est de donner alternativement un seul sein au bébé et (s’il a au moins cinq mois) de donner quelques cuillerées de bouillie avant l’allaitement pour qu’il ne vide pas entièrement le sein.

Quelques tasses de tisane de sauge/menthe par jour peuvent contribuer au sevrage. Une infusion de gattilier et de racines de phytolaque, diminue aussi la production.

Portez un soutien-gorge serré (mais pas trop!) ou nouez un linge autour de la poitrine; la pression diminue l’irrigation sanguine et réduit la quantité de lait. Refroidir la poitrine avec une poche de froid disponible en pharmacie a le même effet et prévient en outre les inflammations du sein. Mais ne la posez pas directement sur la peau, vous risquez de engelures. De temps à autre, il faudrait masser ou caresser doucement le sein pour éviter l’engorgement. Mais attention, n’insistez pas trop, pour ne pas relancer la production.

Les pommades au camphre, qui dégagent des vapeurs toxiques et peuvent déclencher des allergies, ne sont plus recommandées, pas plus que les compresses froides à l’alcool. Tirer le lait est plutôt à éviter pendant le sevrage, tout au plus à utiliser pour soulager la pression. Donc ne pompez jamais plus de la moitié.

Si vous avez des difficultés avec ces mesures naturelles, votre médecin vous donnera un médicament (par ex. à base de cabergoline) qui inhibe la production de l’hormone d’allaitement et donc la production de lait.

Ce qui est important, c'est de continuer à contrôler régulièrement votre poitrine après le sevrage: même des mois plus tard, une inflammation du sein peut éventuellement survenir.

Au fait, les femmes qui ne diminuent pas leurs apports de calories après l’allaitement vont bien entendu prendre du poids. L’énergie qui était utilisée pour la production de lait se dépose alors sous forme de bourrelets aux hanches. Mais certaines femmes peuvent provisoirement perdre du poids en perdant la lymphe stockée dans leurs tissus. Et n’oubliez pas que lorsque les tétées deviennent plus espacées, voire cessent complètement, les ovulations reprennent. Il est donc grand temps de discuter contraception avec votre gynécologue. 

Last update : 26-11-19, BH / CMA

loading