Zufüttern (Zwiemilch-Ernährung)

Allaitement mixte (sein et biberon)

L’alimentation au lait maternel est incontestablement ce qu’il y a de mieux pour bébé. Cela ne fonctionne pas forcément uniquement par l’allaitement au sein. Mais s’il y a des problèmes pour allaiter, cela ne veut pas dire qu’il faut obligatoirement sevrer. Parfois, la production de lait ne suffit pas pour les besoins du bébé pendant une courte période, par exemple en cas de stress ou si le petit fait une poussée de croissance.

Ainsi, pour des raisons médicales, certains bébés ont besoin de compléments de lait maternel exprimé ou même d’aliments ou liquides supplémentaires les premiers jours, par ex. une solution de glucose ou de maltodextrine, de la tisane ou une alimentation initiale hypoallergénique. C'est la seule manière de s'assurer qu’ils auront assez d’énergie pour téter correctement au sein et qu’ils ne perdront pas trop de poids. Il peut y avoir beaucoup de raisons pour une alimentation complémentaire au biberon: séparation physique de la mère, stabilisation de la glycémie, manque de liquide, grosse perte de poids, montée de lait tardive. Pour leur part, les prématurés ont souvent besoin d'aliments complémentaires jusqu’à ce qu’ils arrivent à téter ou à digérer le lait maternel.

On peut tenter l’allaitement mixte quand bébé ne prend pas assez de poids et est encore trop petit pour l’aliment de complément. Ou alors quand la mère travaille, ne peut allaiter qu’à certaines heures et ne tire pas son lait. Mais il faut d’abord en avoir discuté avec la sage-femme, la conseillère en allaitement, le pédiatre ou la conseillère maternité, car le biberon peut mettre en péril l’allaitement et son équilibre délicat entre offre et demande. Mais beaucoup de bébés s’accommodent très bien de l’allaitement mixte combinant sein et biberon.

Ce qui est important, c’est de mettre bébé au sein autant que possible pour que la production de lait puisse s’adapter à la demande accrue. Cela peut prendre quelques jours, mais ça arrivera! Fondamentalement, il faut toujours donner le sein en premier avant le biberon. Veillez à ce que les deux seins soient vidés. Le biberon, ce sera après la tétée. Dans un bon hôpital, on discutera en détail de tout ça avec vous et on pèsera soigneusement le pour et le contre pour éviter toute confusion qui pourrait nuire à l’allaitement. Surtout les premières semaines de vie, c’est important d’avoir des techniques pour éviter de perturber les mécanismes d'apprentissage et d’acquisition qui ont lieu à cette période. La commission nationale allemande de l'allaitement a élaboré des techniques d’allaitement. Si votre bébé devait avoir besoin d’aliments en plus du lait maternel, des conseillères allaitement expérimentées vous enseigneront ces techniques pas toujours si simples.

L’allaitement mixte peut prendre diverses formes:

  • avec un gobelet, une cuillère, une pipette, une bouteille spéciale avec un embout mou en forme de cuillère (SoftCup). Mais ceci ne satisfait pas le besoin de téter.
  • au doigt, avec une seringue et une sonde alimentaire (fixée au doigt) ou avec un embout d’alimentation en silicone
  • au sein, avec une seringue et une sonde alimentaire (fixée au sein) ou un set d’alimentation au sein

Si vous allaitez aussi, il faut toujours d’abord donner le sein et faire vider les deux seins avant de passer à l’aliment artificiel.

La meilleure nourriture pour l’allaitement mixte est le lait premier âge pour nourrisson, qui ressemble le plus au lait maternel et peut aussi être donné au besoin. Pour les tétines, les meilleurs modèles sont ceux qui ressemblent le plus au mamelon et sont assez larges pour que bébé ne doive pas pointer les lèvres. C'est le mieux pour éviter les confusions dans l'allaitement. Le trou devrait être aussi petit que possible, le bébé doit devoir faire des efforts! Sinon, il risque de refuser le sein si c'est plus pénible à téter.

Une fois que la production de lait augmente à nouveau grâce aux tétées fréquentes, vous pouvez réduire petit à petit les repas au biberon.  

Tôt ou tard, après le premier anniversaire du petit, il sera temps de penser à l’aliment de complément par ex. des fruits ou légumes en bouillie, en pot tout prêt ou fait maison. Pour sevrer en douceur, on peut remplacer de temps en temps, puis de plus en plus souvent, une tétée par un repas au biberon. Informez-vous auprès de votre conseillère maternité.

Last update : 03-05-16, BH

loading