Brustentzündung (Mastitis)

Inflammation du sein (mastite)

Les douleurs à l'allaitement, les mamelons irrités et l’engorgement peuvent facilement évoluer en une infection bactérienne sérieuse du sein, la mastite puerpérale. Elle s’accompagne souvent de fièvre, de grelottements, de maux de tête, d’un sentiment général d’être malade et de fortes douleurs. Les ganglions lymphatiques des aisselles peuvent être enflés. La poitrine est dure, tendue, très sensible voire douloureuse, rougie, chaude et enflée. Les symptômes ne diminuent pas après la tétée.

Une mastite peut apparaître si vous produisez plus de lait que bébé n’en boit pendant une période prolongée et qu’un engorgement se produit ou quand les seins ne sont pas correctement soignés. Elle arrive le plus fréquemment dans les deux à trois premières semaines après l'accouchement, quand les mamelons sont encore très sensibles et que bébé n’est pas toujours mis au sein correctement.

C'est très important de vous ménager et de prendre des pauses. Entre les tétées, allongez-vous et reposez-vous. Votre bébé doit être pris en charge par une autre personne pour que vous soyez au calme.

Compresses au séré pour la mastite

Vous trouverez une recette à faire vous-même ici

Tout d’abord, vous pouvez essayer de soulager les douleurs inflammatoires par des compresses au séré, des compresses froides ou en comprimant la poitrine. Si les problèmes ne diminuent pas au bout d'un ou deux jours malgré l’aide d’une conseillère en allaitement ou d’une sage-femme ou sont très intenses, consultez immédiatement votre gynécologue pour pouvoir éventuellement bénéficier d'un traitement médicamenteux. On vous donnera d’abord un médicament anti-inflammatoire qui diminue en outre la production de lait. Le dosage est nettement moins élevé que pour le sevrage. Il faudra ensuite utiliser certains antibiotiques, qui sont inoffensifs pour votre bébé. Ceci permet de bien traiter l’infection.

Ce n'est pas nécessaire de sevrer! Normalement, les bactéries ne font aucun mal à l’enfant: elles meurent dans son estomac. Puis, en continuant d’allaiter avec une bonne position et une bonne technique, en caressant légèrement le sein pendant la tétée (de la partie engorgée vers le mamelon) ou en tirant le lait toutes les 2 à 3 heures, vous pourrez libérer à nouveau les canaux lactifères du sein et le lait s’écoulera à nouveau, ce qui contribue beaucoup au traitement. Avant l’allaitement, des compresses humides chaudes ou de la lumière rouge stimulent le flux de lait; après l’allaitement, des compresses rafraîchissantes réduisent les douleurs et l'enflure.

Des abcès du sein se créent lorsqu'une infection apparaît dans les canaux lactifères bloqués. Le sein est douloureux et très sensible vers la région touchée. On voit parfois une tache rouge sur la peau. Essayez de continuer d’allaiter et de maintenir le flux de lait. Mais informez aussi votre sage-femme ou votre gynécologue. Vous aurez peut-être besoin d'antibiotiques. Dans les cas graves, il faudra même une petite intervention pour déboucher le canal obstrué. Parfois, on observe aussi de petites taches rouges sur la peau lorsque la montée de lait est intense.

Mais il ne faut pas confondre mastite et simple engorgement. Les symptômes de l'engorgement et de la mastite sont similaires, mais pour le premier, ils sont en général moins intenses et disparaissent presque toujours sous 24 à 48 heures. En cas d’engorgement aussi, il faut continuer d’allaiter et vider régulièrement les seins.

Last update : 16-07-19, BH / BF / AS

loading