Milchstau

Engorgement

En cas d’engorgement, les désagréments sont limités à la poitrine. Elle est tendue et très enflée, sensible au contact et à la pression et chaude ou devient rouge, comme à la montée de lait pendant le post-partum. Vous sentez des points noueux durcis dans le sein. Mettre bébé au sein ne soulage pas et quand il tète, cela fait mal. Votre température est peut-être légèrement élevée. Vous ne vous sentez pas vraiment malade.

Non traité, un engorgement peut facilement devenir une mastite (inflammation du sein). Les douleurs de poitrine deviennent plus fortes et tout le corps réagit à l’inflammation, par exemple avec des fortes fièvres, des grelottements et des troubles grippaux. L’abattement et des douleurs articulaires et maux de tête s’y joignent.

L'engorgement des canaux lactifères peut avoir diverses causes. Il se produit quand tous les canaux ne sont pas entièrement vidés. Quand le lait ne s’écoule pas, le sein s’enflamme. Souvent, un engorgement apparaît quand l'enfant ne tète pas pendant plus longtemps que d’habitude. Mais le déclencheur peut aussi être un déséquilibre entre la production et le flux de lait ou son transport, souvent dû à des facteurs psychologiques. Une prévention contre l'engorgement est de toujours laisser bébé vider complètement le sein, au moins du premier côté. Contrôlez régulièrement votre poitrine pour reconnaître les durcissements.

Compresse au séré contre l’engorgement

Vous trouverez ici des instructions pour des compresses maison

En cas d'engorgement, bébé est votre meilleur allié:

  • Même si cela fait mal, mettez-le souvent au sein affecté, au moins toutes les deux heures, en le positionnant de façon que son menton masse la partie durcie. Mais vous pouvez aussi masser le sein vous-même, avec des caresses circulaires, de l’intérieur vers l'extérieur, en n’appuyant pas trop fort. L’idéal est de demander à votre sage-femme de vous montrer comment faire!  Ce massage soulage l’engorgement et fait pointer les mamelons, qui seront plus faciles à attraper pour votre enfant.
  • Veillez à ce que votre poitrine soit vidée. Si l’enfant ne vide pas entièrement vos seins, utilisez un tire-lait.
  • Pour faciliter le flux de lait, vous pouvez mettre une compresse humide chaude, par ex. un chiffon chaud recouvert d’une couche jetable pour conserver la chaleur, un peu avant la prochaine tétée: ça dilate les canaux lactifères.
  • Refroidissez tout de suite le sein vidé avec une serviette ou un chiffon humide ou une compresse au séré (enduire un insert de couches d’une bonne couche de séré et le mettre dans le soutien-gorge) pour que les canaux lactifères puissent se rétrécir à nouveau. Vous pouvez aussi utiliser un sachet de petits pois congelés, de la glace pilée dans un sac plastique ou une poche de froid... bien entendu pas en contact direct avec la peau, pour éviter les engelures.
  • La détente et le repos physiques, pourquoi pas en passant quelques heures au lit avec votre petit bout de chou, vous feront le plus grand bien. 

Des médicaments peuvent aider à soulager les douleurs et la fièvre, par exemple l’ibuprofène. Il passe très peu dans le lait maternel. Vous pouvez le prendre brièvement pendant l’allaitement.

La poitrine devrait avoir retrouvé son état normal au bout d’un à deux jours. Contrôlez votre température; si vous avez de la fièvre ou si les symptômes s’aggravent, consultez une conseillère en allaitement, votre sage-femme ou votre gynécologue.

Last update : 24-05-18, BH / BF / AS

loading