Flaschen mit Muttermilch

La composition du lait maternel

Le lait maternel est exactement adapté aux besoins d’un nouveau-né en croissance, avec son système digestif encore immature, même s’il a l’air plus léger et moins gras que le lait de vache.

À mesure que le bébé grandit, la composition du lait maternel évolue en fonction de ses besoins. Par exemple, juste après l’accouchement, la mère produit le colostrum, un lait liquide, jaune clair à orange. Celui-ci contient beaucoup de protéines et un surcroît de vitamines et d’anticorps qui protègent le nouveau-né des infections et préviennent les problèmes gastro-intestinaux. Entre le 2e et le 6e jour de vie, arrive le lait de transition, plutôt jaunâtre. Le lait maternel définitif, blanc et liquide, ne le remplace qu’au cours de la troisième semaine. La montée de lait peut créer de légers désagréments.

Les bébés allaités pendant au moins trois mois sont aussi moins sensibles aux infections plus tard et sont mieux protégés contre les allergies. Les bébés allaités décèdent moins souvent de mort subite du nourrisson et ont moins de risque de développer un diabète sucré plus tard dans leur vie.

En outre, le lait maternel contient plus d'acides gras poly-insaturés. Les minéraux et presque toutes les vitamines (sauf les vitamines D et K et plus tard le fer) sont présents en quantités équilibrées et bien tolérés. La stimulation des bactéries Bifidus dans l'intestin de l'enfant favorise l’apparition d’une flore intestinale physiologique. La lactoferrine, une protéine qui lie le fer, permet au bébé d’être mieux alimenté en fer. Les glucides aussi se retrouvent sous une forme idéale: le lactose.

C’est quasi impossible de suralimenter les enfants allaités: ils boivent en fonction de leurs besoins, et toujours au bon moment, quand ils peuvent déterminer eux-mêmes le rythme des tétées. En outre, le lait maternel est toujours frais et à la bonne température.

On entend souvent parler des toxines dans le lait maternel. Mais beaucoup d’études ont montré que, du moins les six premiers mois, les avantages du lait maternel l’emportent largement sur l’alimentation artificielle pour bébés. C'est pourquoi l’UNICEF et l’OMS conseillent l’allaitement exclusif pendant quatre à six mois.

Comme le lait maternel est directement absorbé par l’enfant sans entrer en contact avec l'extérieur, il n’y a pas besoin d'une hygiène particulière pour l’allaitement, car il y a très peu de risque de transmettre des germes dangereux avec le lait.

Newsticker

Cellules souches du lait maternel: des scientifiques australiens ont découvert que le lait maternel des souris femelles contient des cellules souches qui deviennent plus tard des parties du corps des descendants. L'on ignore si c’est aussi le cas chez l’humain. Il y a quelques années, des médecins avaient découvert que le lait maternel humain contient aussi un genre de cellules souches. Cet essai animal a donné le résultat suivant: les cellules parvenant dans le sang depuis l'estomac s’intègrent complètement et assument une fonction dans le sang infantile et dans le tissu du cerveau, du thymus, du pancréas, du foie, de la rate et des reins. Ces découvertes pourraient bientôt justifier une utilisation médicale ciblée. (swissmom Newsticker, 18/12/2014)

Last update : 07-05-16, BH

loading