Stillrhythmus

Le rythme d’allaitement: combien de tétées?

Le mieux, c'est d’allaiter votre bébé au besoin («ad libitum»). Cela signifie de le mettre au sein à chaque fois qu’il a envie d’être allaité. Vous le verrez car il prendre une posture tendue, devient agité, cherche quelque chose de la bouche, ferme ses poings, suce son pouce, tourne la tête de droite à gauche, chouine ou fait des bruits de bouche.

N’attendez pas que votre bébé pleure! Les pleurs sont un signal de faim plutôt tardif, quasiment le dernier signe par lequel il vous fait remarquer qu’il aimerait bien passer à table. Dans ce cas, ça fait probablement déjà un moment qu’il avait faim ou soif et sera souvent trop agité pour prendre le sein: il faudra d'abord le calmer. En outre, ça lui apprend qu’il doit hurler pour être allaité et arrêtera d’exprimer son besoin de manière subtile.

L’allaitement au besoin a beaucoup d’avantages: il améliore la prise de poids du bébé, réduit les phases de pleurs, stimule bien votre production de lait et renforce la communication et la relation entre vous et votre enfant.

L’allaitement au besoin n’a pas de limites dans le temps et s’oriente d’après le besoin individuel de votre bambin. Au début, les enfants ont besoin d’environ 8 à 12 repas sur 24 heures; plus tard, ce nombre peut diminuer. Il y a des nourrissons qui boivent avidement et consomment beaucoup de lait en peu de temps. Ensuite, ils sont rassasiés un bon moment. D'autres tètent longuement en savourant chaque gorgée ou ont très vite à nouveau faim. Le soir surtout, beaucoup d'enfants allaités ont envie de téter très souvent et très longtemps («tétées en grappe»). ça ne signifie pas qu’ils n’ont pas assez de lait... probablement que téter les aide à se calmer.

Vous pouvez mettre bébé au sein autant que vous voulez, sans vous orienter d’après l’heure. Le lait maternel se digère vite et les bébés n’ont pas l'estomac bien grand. On pensait autrefois que le lait maternel non digéré dans l'estomac de bébé provoquait des coliques; cela n'a jamais été prouvé scientifiquement.

Il n’y a pas de solution générale concernant la fréquence et l'intervalle des tétées, chaque nourrisson développe son propre rythme et la production de lait de sa mère s'adapte en conséquence. Mais les bébés allaités demandent en général plus souvent leur repas que les biberonnés, car le lait maternel s’absorbe plus vite et plus facilement et se digère plus vite que le lait artificiel.

Les premiers jours, quand les nouveau-nés reçoivent le colostrum, ce n'est pas rare qu’ils dorment plusieurs heures entre les repas. Vers le troisième jour, il y a souvent une phase où vous devrez donner le sein beaucoup plus fréquemment. Ensuite, dès que le lait maternel définitif commence à venir, vous pouvez allaiter à peu près toutes les 2 à 3 heures. Le rythme d’allaitement se régule en général de manière optimale en fonction de l’offre et de la demande; en outre, c’est impossible de suralimenter un bébé allaité, même en lui donnant beaucoup le sein. Une fois que la production de lait s’est bien mise en route, au bout d’environ quatre semaines, la plupart des bébés se satisfont de 6-8 tétées (y compris le repas de nuit).

Après quelques semaines (typiquement à la troisième-quatrième semaine de vie et au troisième et quatrième mois), le rythme des tétées peut changer. Tout à coup, bébé ne semble plus arriver à satiété et vous commencez à craindre de ne plus avoir assez de lait. Il fait probablement une poussée de croissance. Si vous donnez le sein plus souvent pendant un moment, la succion sur votre poitrine stimule la libération de prolactine. Ceci permet d’activer la production de lait.

Le repas de nuit est encore important pendant un certain temps pour soulager le sein et stimuler la production de lait. Pourtant, ça peut être pas mal pénible de devoir mettre bébé au sein deux fois pendant la nuit. Mais beaucoup de bébés arrivent déjà à dormir de minuit jusque vers 6 heures du matin dès l’âge de trois mois.

Il y a toutefois une exception au principe de l’allaitement au besoin: les bébés faibles et somnolents (par ex. à cause d’une jaunisse du nouveau-né) ont souvent beaucoup de peine à se motiver à boire et s’endorment très vite pendant l’allaitement. Idem pour les bébés nés avec un faible poids à la naissance ou trop tôt. Dans ce cas, il ne faut pas allaiter au besoin, car bébé ne recevra pas assez de lait Réveillez-le régulièrement pour le faire boire! De petits repas fréquents valent mieux que de grosses portions très espacées dans le temps. Dans ces cas, observer les excrétions (env. 5 à 6 couches humides par jour et des selles molles), avec des contrôles de poids réguliers à la consultation parents-enfants, permet de savoir si l’enfant reçoit assez de lait.

Certaines mamans ont besoin d’avoir un rythme établi pour se sentir bien et/ou mettre en place leur quotidien. Beaucoup d'enfants se laissent habituer à cela au fil du temps. Mais c'est aussi très bien de continuer à allaiter au besoin et de laisser votre petit décider quand il souhaite boire.

L’allaitement, c'est bien plus que de l’alimentation: ça étanche la soif, soulage les douleurs, améliore le bien-être, baisse la tension, intensifie la respiration, régule la température corporelle, apaise le mental et aide à s’endormir. Et on comprend bien que les besoins émotionnels couverts par le fait de téter au sein ne suivent pas des horaires fixes. Vous ne pourrez pas gâter votre enfant en vous occupant de lui avec doigté et fiabilité. Cela ne veut pas dire qu’il faut l’allaiter à chaque fois qu’il est mécontent. Bien sûr, vous pouvez aussi le calmer en en le berçant et par le contact. Avec le temps, vous apprendrez à connaître de mieux en mieux votre enfant et à savoir ce qu’il lui faut.


Questions fréquentes à ce sujet

Puis-je réveiller le bébé pour l’allaiter?

Ces temps, j’allaite presque toutes les heures. Est-ce trop?

Ai-je trop peu de lait?

Après une tétée, combien de temps cela prend-il jusqu’à ce que le sein ait à nouveau assez de lait?

Last update : 26-11-19, BH / BF / SL / CMA

loading